Comment mes cheveux m’ont libérée ou l’effet domino

Mes cheveux m’ont libérée et je me suis libérée de mes cheveux. 

2007 : en parcourant le web, je tombe sur le forum Boucles et Cotons, où une communauté de femmes et d’hommes partagent des astuces sur les cheveux crépus, bouclés, frisés naturels.  Je n’ai pas de souvenir exact de comment je suis arrivée sur le site – était-ce par hasard au gré de l’algorithme de Google ; était-ce une recherche bien précise -, en tout état de cause, je lis les sujets postés, les commentaires, j’y réponds parfois.

2008 : après quelques mois dits « de transition » dans le jargon « nappy », je coupe mes cheveux dans ma salle de bains. J’ai commencé par une mèche, puis l’autre, puis tout.

Continue reading

Advertisements

Maintenant, j’ai envie d’aller en Guyane

Depuis quelques semaines, je m’intéresse à la Guyane. C’est la faute de la stagiaire qui essaie de me convertir à son territoire. Grr. Aussi surprenant que cela puisse paraître, et bien qu’ayant grandi aux Antilles, je n’y suis jamais allée. Aurais-je raté quelque chose ?

A vrai dire, d’un point de vue touristique, j’étais plutôt indifférente à ce territoire. La destination ne m’était jamais venue à l’esprit. (Oui, je sais c’est dur de le dire comme ça mais mea culpa). J’ai bien entendu ici ou là des histoires de personnes ayant mangé du caïman ou fredonné des chansons d’artistes originaires de Guyane, mais sans plus.

Mais maintenant, j’ai envie de…
Continue reading

Chers stagiaires…

Dans ma précédente vie, j’ai eu l’occasion de “manager” (LOL) des stagiaires. Je reviendrai sur le “management” et la multiplication des “managers” (les gestionnaires, c’est beaucoup moins sexy).
Plus récemment, pour Majorine et VTA Magazine, j’ai fait appel à une stagiaire (hello si tu passes par là !). Et puis bien sûr, j’ai été stagiaire. Alors voici mes réflexions. Notez que celles-ci ne s’appliquent pas uniquement aux stagiaires, qui ne sont qu’un statut temporaire, mais il me fallait bien un prétexte pour écrire un article, non ?

Continue reading

So, you wanna run a crowdfunding campaign?

Pourquoi un titre en anglais ? Pourquoi pas après tout ? Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que souvent, en anglais “ça sonne mieux”. Bref.

J’ai reçu plusieurs demandes de personnes qui souhaitent se lancer dans une campagne de crowdfunding c’est-à-dire demander à des amis, de la famille, des inconnus de financer un projet en ligne. Je dispose d’une modeste expérience dans le domaine puisque j’ai collecté 8000€ pour relancer VTA Magazine. Je ne suis pas la boss du crowdfunding game, mais j’en ai retiré quelques leçons.

Continue reading

Petites remarques pour se préparer à une intervention en public

Hello, il m’arrive de faire des présentations orales ou de modérer des débats. De manière générale, je ne me débrouille pas trop mal. Mais, suite à mes quelques mois passés à New York, j’ai senti une nette amélioration de mes interventions. J’ai en effet eu la chance de devoir pitcher (en anglais), de participer à des événements de pitches, d’entendre des intervenants variés et j’ai beaucoup appris.
Il ne s’agit pas ici de donner des conseils en la matière, mais plutôt de partager des trucs et astuces qui pourraient vous servir.

Continue reading

C’est bon pour le moral !

Hello hello 🙂

Combien parmi vous connaissent la chanson à laquelle je fais référence dans mon titre ? Et combien parmi vous grincent des dents en l’entendant ? Haha 🙂 Ne mentez pas ! C’est bon pour le moral !

Cela fait près de six mois que je n’ai rien écrit ici. Je préfère le faire quand j’ai vraiment des choses à dire/partager ! Et ce soir, à la lueur de ma bougie (ooo un peu d’ambiance quand même !), j’avais envie de dire : complimentons-nous les uns les autres. Et surtout, les unes les autres. Ne soyons pas avares de phrases gentilles. 

Continue reading

Les Antilles Françaises, victimes du syndrome du “Champion à l’étranger”

C’est un sujet qui me trotte dans la tête depuis un moment mais que je n’arrivais pas à mettre sur papier clavier. Le syndrome du “Champion à l’étranger”. Je me rappelle avoir entendu ce terme pour la première fois lors d’une réunion avec une cliente dans une ancienne vie 🙂 Elle parlait d’une entreprise qui en France était mal aimée mais cartonnait sur les marchés extérieurs. Elle avait insisté sur le fait que finalement, pour que son image change en France, il aurait fallu montrer à quel point elle réussissait ailleurs. Paradoxal non ?

Les Antilles Françaises (comme la France continentale ?) sont victimes de ce syndrome. Ceux qui sont issus de ces territoires, qu’ils soient entrepreneurs, sportifs, artistes, actifs, étudiants etc…sont généralement reconnus/appréciés/plébiscités une fois qu’ils n’y sont plus. En clair, c’est comme s’il fallait à tout prix partir et réussir ailleurs. Et je dis ça d’autant plus aisément que je suis ailleurs.

Continue reading