Maintenant, j’ai envie d’aller en Guyane

Depuis quelques semaines, je m’intéresse à la Guyane. C’est la faute de la stagiaire qui essaie de me convertir à son territoire. Grr. Aussi surprenant que cela puisse paraître, et bien qu’ayant grandi aux Antilles, je n’y suis jamais allée. Aurais-je raté quelque chose ?

A vrai dire, d’un point de vue touristique, j’étais plutôt indifférente à ce territoire. La destination ne m’était jamais venue à l’esprit. (Oui, je sais c’est dur de le dire comme ça mais mea culpa). J’ai bien entendu ici ou là des histoires de personnes ayant mangé du caïman ou fredonné des chansons d’artistes originaires de Guyane, mais sans plus.

Mais maintenant, j’ai envie de…
Continue reading

Advertisements

Les Antilles Françaises, victimes du syndrome du “Champion à l’étranger”

C’est un sujet qui me trotte dans la tête depuis un moment mais que je n’arrivais pas à mettre sur papier clavier. Le syndrome du “Champion à l’étranger”. Je me rappelle avoir entendu ce terme pour la première fois lors d’une réunion avec une cliente dans une ancienne vie 🙂 Elle parlait d’une entreprise qui en France était mal aimée mais cartonnait sur les marchés extérieurs. Elle avait insisté sur le fait que finalement, pour que son image change en France, il aurait fallu montrer à quel point elle réussissait ailleurs. Paradoxal non ?

Les Antilles Françaises (comme la France continentale ?) sont victimes de ce syndrome. Ceux qui sont issus de ces territoires, qu’ils soient entrepreneurs, sportifs, artistes, actifs, étudiants etc…sont généralement reconnus/appréciés/plébiscités une fois qu’ils n’y sont plus. En clair, c’est comme s’il fallait à tout prix partir et réussir ailleurs. Et je dis ça d’autant plus aisément que je suis ailleurs.

Continue reading

“Impose ta chance, serre ton bonheur, va vers ton risque….”

“…à te voir ils s’habitueront”.

Cette citation ne m’a jamais semblé aussi réelle que ces derniers jours. Je ne fais pas référence aux attentats meurtriers qui ont touché Paris, mais à la bonne nouvelle que j’ai reçue et qui me fait frétiller d’impatience. Je pars à New York de janvier à mai 2016. J’ai été acceptée au Tow Knight Center for Entrepreneurial Journalism. Cette formation, j’y ai longtemps pensé, j’ai navigué sur les sites dédiés, suivi l’activité social media, regardé encore et encore les vidéos. J’avais envie d’y postuler en 2014 mais les circonstances ne jouaient pas en ma faveur. Et puis au gré d’une énième errance sur le web, je retombe sur le site, je vois que les admissions sont closes, mais cette fois, je me sens prête. Je tente ma chance et postule sans trop y croire. Quelques jours après, j’apprends que je suis pré-sélectionnée. Je passe l’entretien d’admission par Skype…et je suis prise. Continue reading